Ir para o conteúdo

ecosol

Voltar a Economia Social Solidária no mundo
Tela cheia Sugerir um artigo

Les organisations internationales et les décideurs politiques ont affirmé l’élan historique autour de l’économie sociale et solidaire

13 de Julho de 2022, 5:15 , por RIPESS - | No one following this article yet.
Visualizado 71 vezes

Un événement parallèle au Forum politique de haut niveau (FPHN) qui s’est tenu le 5 juillet a discuté du rôle de l’économie sociale et solidaire pour reconstruire en mieux et promouvoir le développement durable.

Organisé par RIPESS intercontinental, en partenariat avec l’Équipe spéciale des Nations Unies sur l’économie sociale et solidaire (UNTFSSE), les gouvernements français, espagnol et malaisien, l’événement parallèle en ligne était un événement parallèle officiel du Forum politique de haut niveau (HLPF2022). Un événement annuel et une plateforme des Nations Unies organisés pour le suivi et l’examen de l’Agenda 2030 pour le développement durable et des Objectifs de développement durable (ODD) au niveau mondial, l’édition de cette année s’est concentrée sur « Mieux reconstruire à partir de COVID- 19 tout en faisant progresser la mise en œuvre complète de l’Agenda 2030 pour le développement durable« .

Intitulé « Reconstruire en mieux et promouvoir le développement durable via l’économie sociale et solidaire (ESS)« , l’événement a discuté du rôle de l’ESS dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2030 pour reconstruire en mieux après la pandémie de Covid-19.

Modéré par Mme Judith Hitchman, membre du Comité international d’URGENCI et coordinatrice conjointe du réseau international pour RIPESS Intercontinental, le panel a réuni dix experts et décideurs de renommée internationale issus de différentes organisations internationales et de gouvernements, avec environ 70 participants.

Dans leurs interventions, les panélistes ont réfléchi aux étapes importantes franchies au niveau international. Il s’agit notamment de l’adoption de la résolution et des conclusions concernant le travail décent et l’ESS lors de la 110e Conférence internationale du travail (CIT) de l’Organisation Internationale du Travail et de la recommandation sur l’ESS et l’innovation sociale par le Conseil de l’OCDE. Ils ont également fait le point sur les récentes avancées vers une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies sur l’ESS et le développement durable. Certaines avancées aux niveaux régional, national et local ont été discutées, notamment le lancement du plan d’action de l’Union européenne sur l’économie sociale ; et d’autres initiatives aux niveaux national et local.

Mme Chantal Line Carpentier, Chef du Bureau de la CNUCED à New York et Vice-présidente de l’UNTFSSE, a rappelé que la réalisation des ODD est en retard en raison des effets de la pandémie de COVID-19, des tensions géopolitiques extrêmes et des conflits armés. Elle a noté que la promotion des partenariats et la mobilisation des organisations et des entreprises de l’économie plurielle, y compris les entités de l’ESS, sont essentielles pour faciliter le changement transformationnel. Mme Carpentier a encadré le débat dans le cadre des travaux de l’UNTFSSE et a expliqué ses priorités et son plan d’action en cours.

Mme Valentina Verze, Responsable technique de l’ESS et du travail décent à l’OIT, a présenté la Résolution et les Conclusions concernant le travail décent et l’ESS qui ont été adoptées lors de la 110ème CIT de l’OIT. Mme Verze a noté que les conclusions comprennent, pour la première fois, une définition tripartite de l’ESS au niveau international. Elles fournissent des directives aux mandants de l’OIT et au Bureau pour faire progresser l’ESS au service du travail décent et d’un avenir du travail centré sur les personnes et la planète.

Mme Toni Moore, Secrétaire générale de l’Union des travailleurs de la Barbade et porte-parole du groupe des travailleurs pendant la discussion générale de la CIT, a présenté le point de vue des organisations de travailleurs, soulignant le rôle prépondérant des entités de l’ESS dans la promotion des droits des travailleurs et du travail décent, en particulier pour les travailleurs opérant dans l’économie informelle.

Mme Antonella Noya, Chef de l’Unité de l’économie sociale et de l’innovation à l’OCDE, a indiqué que la Recommandation de l’OCDE sur l’ESS et l’innovation sociale, récemment adoptée, repose sur neuf éléments constitutifs qui offrent les conditions nécessaires à l’essor de l’ESS et aident à relever les défis qui la concernent. Mme Noya a ajouté que la Recommandation s’appuie sur les conseils fournis dans l’Outil politique pour un meilleur entrepreneuriat de l’OCDE/UE, utilisé pour examiner les cadres de l’économie sociale dans les pays membres de l’OCDE, les États membres de l’UE et au-delà.

M. Arnaud Boulanger, haut fonctionnaire du ministère français de l’Économie et des Finances, a présenté l’Alliance Pacte pour l’Impact, qui se veut une plateforme pour la promotion du dialogue et des synergies et l’avancement de l’ESS au niveau international.

Mme Maravillas Espín, Directrice générale du travail indépendant, de l’économie sociale et de la responsabilité sociale des entreprises au Ministère du travail et de l’économie sociale d’Espagne, a parlé de l’engagement du gouvernement espagnol dans la promotion de l’ESS aux niveaux national, régional et international. Elle a souligné le soutien de l’Espagne à la présentation d’une résolution de l’ONU sur l’ESS et le développement durable. Mme Espín a fait remarquer que « le moment est venu » de créer des écosystèmes favorables à l’ESS.

M. Dato’ Mohammad Radhi bin Abdul Razak, Secrétaire général adjoint pour le secteur de la politique et du suivi au Ministère du développement des entrepreneurs et des coopératives (MEDAC), a présenté le programme national de promotion des entreprises sociales en Malaisie en tant qu’outil pour faire progresser les droits de l’homme et le respect de la nature.

M. Denison Jayasooria, ancien président du Conseil asiatique de l’économie solidaire (ASEC) et membre du RIPESS, a mis en avant les bonnes pratiques des entités de l’ESS pour ne laisser personne de côté dans la région asiatique et a souligné la nécessité de documenter et de sensibiliser à ces bonnes pratiques.
Mme Fulvia Farinelli, économiste principale au Bureau du coordinateur résident des Nations Unies en Argentine, a discuté du rôle régénérateur que l’ESS peut jouer dans la création d’un travail décent et l’avancement d’une transition juste au niveau territorial. Mme Farinelli a ajouté qu’il était important d’adopter une « approche unique des Nations Unies » pour promouvoir l’ESS aux niveaux régional et national.

M. André Lazzi, représentant de la Coalition internationale Habitat et du Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones, a parlé de certaines expériences de recherche de la souveraineté alimentaire et des droits de l’homme menées par des entités de l’ESS au Brésil, de manière coordonnée et autogérée avec les communautés autochtones et locales.

L’enregistrement de la session est accessible sur la chaîne YouTube de RIPESS Intercontinental et il est disponible en 3 langues différentes (anglais, français et espagnol).

The post Les organisations internationales et les décideurs politiques ont affirmé l’élan historique autour de l’économie sociale et solidaire appeared first on RIPESS.


Fonte: http://www.ripess.org/les-organisations-internationales-et-les-decideurs-politiques-ont-affirme-lelan-historique-autour-de-leconomie-sociale-et-solidaire/